Toujours la même routine. Froideur et effacité. Chaque coup porte, pas le droit de l'erreur. La moindre volupte de fumée s'insinuant dans mon espace respiratoire m'oblige à aller fracasser le responsable de cette infamie. On ne me regarde, on ne me parle pas. On ne vient plus me proposer de cigarettes ou me demander du feu. Je n'ai que du froid dans les yeux, mon regard est celui d'un Tueur.

Fumeur, ne croise pas mon chemin !